Le jour où…déménager avec Bébé est une petite épopée

Avant de te raconter notre vie faste d’occupants d’un appart’hotel #thuglife je tenais à te raconter comment s’est passé le déménagement pour Alba, son papa et moi. 
Pour papa c’est assez simple : il s’est occupé de tout ce qui est lourd et volumineux et de tout le reste : trajet, chargement et déchargement des cartons.
Ma tâche était simple : faire au « plus vite » pour qu’Alba ne soit pas perturbée trop longtemps par tout ce remue ménage et qu’elle retrouve vite ses repères. Objectif numéro 1: s’organiser pour qu’elle ne multiplie pas les trajets, mais à la fois s’assurer qu’elle ait tout le nécessaire avec elle. Sans négliger son confort « accessoire » en somme. Hors de question de la laisser avec juste à manger quoi, j’ai conservé avec moi jusqu’au dernier moment : tapis d’éveil, doudous et quelques jouets. Et un sac à langer bien chargé : tenues au cas où, couches, lingettes, comme si on s’apprêtait à faire une grosse sortie.
L’ancien appartement vidé, j’ai pu m’atteler tant bien que mal avec un bébé pleurant au ménage minutieux. Je n’ai pas tardé à emballer tout ce tintouin restant, à installer ma douce en voiture et direction le nouvel appartement, dans lequel, l’emménagement avançait, sans nous attendre. Objectif numéro 2: priorité à la chambre d’Alba, qu’elle y dorme cette nuit et qu’elle y retrouve tous ces repères (meubles, affaires, décoration…).
Une fois les cartons triés, nos affaires jetées dans les placards, toujours occupée par un bébé demandant beaucoup d’attention, j’ai mis toute mon énergie à réagencer la chambre d’Alba avec ses indispensables (je t’en parlerai dans un prochain article d’ailleurs!). Je ne te mentirais pas en te disant que j’ai tout fini en un claquement de doigt mais le soir, sa chambre était fonctionnelle, dédiée pour elle, avec quelques rappels de son ancienne chambre pour lui permettre de trouver ses repères. Ça a mis une bonne semaine à la finaliser, mais elle était opérationnelle le jour J. 
Concernant le comportement d’Alba, hormis demander beaucoup d’attention le jour J, nous avons plutôt été submergés (enfin plutôt moi) par sa crise de croissance mêlée à mon stress. J’ai tellement stressé et angoissé de ce déménagement, que ma fille a du absorber toutes ces émotions négatives comme une éponge, et une fois que, moi, j’étais plus détendue, elle a lâché aussi. Elle a donc enchaîné, comme je te disais, avec un beau pic de croissance d’une dizaine de jours : larmes, bras, appétit d’ogre, décalée complet! Une fois passé, nous avons retrouvé notre douce, tout sourire, pleine de force pour de nouveaux progrès moteurs et sociaux, un régal! D’autant plus que c’est tombé sur les congés de Papa…magie, douceur et amour en perspective! Et ça, je t’en parle prochainement!
Est ce que toi aussi tu as déménagé avec bébé? Ou projettes tu de le faire? Comment ça s’est passé? Sachant qu’Alba vivra une fois de plus dans les cartons un peu avant ses 1 an, et que ce coup-ci ça risque d’être un peu plus « sport », que me conseilles-tu?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s